• La couverture de Les Griffes et les crocs de Jo Walton

    La couverture de Les Griffes et les crocs de Jo Walton

    Par Aurélien Police.

    Le livre paraîtra cet automne.

     

    //

    Bon Agornin repose sur son lit de mort, à proximité de son trésor. Il vit ses dernières instants et toute sa famille est là : son fils Penn, qui est prêtre ; sa fille Berend qui a fait un beau mariage ; Avan qui suit son petit bonhomme de chemin à Irieth ; Haner et Selendra, les cadettes. Bon Agornin tient absolument à se confesser à son fils aîné, il veut partir absous de ses péchés, d'autant que ceux-ci sont immenses : afin de pouvoir devenir un dragon de soixante-dix pieds de long, capable de voler et de cracher du feu, Bon a dévoré son frère et sa sœur (car les carcasses de bœuf ne suffisent pas pour mener à bien une telle entreprise).

    C'était une autre époque, se justifie-t-il, avant de mourir. Avant d'être dévoré à son tour par ses héritiers, comme le veut la coutume chez les dragons.

     

     

    Hommage aux romans victoriens d'Anthony Trollope (1815-1882), délicieuse chronique d'une société de cannibales à écailles, Les griffes et les crocs a reçu le World Fantasy Award. Vous n'avez jamais lu un « roman de dragons » comme celui-ci.

     

     

    Jo Walton, d'origine galloise mais vivant à Montréal depuis de nombreuses années, est l'auteure d'une quinzaine de romans. Elle a reçu le prix Hugo pour Morwenna (Denoël, 2014) qui lui a valu un succès mondial mérité.

     

     

    Roman traduit de l'anglais (Pays de Galles) par Florence Dolisi

     

    Illustration de couverture Aurélien Police

     

    gd

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :